Je viens de retrouver un moment d'intimité avec la jolie Shaloma, qui a délaissé son dernier fauteuil, pour ma cuisse accueillante... m'inspirera-t-elle ? Car depuis le mois d'août, je suis en panne... ça  arrive quelquefois,  et là, je crois que je sais pourquoi. J'avais voulu écrire une nouvelle sur un thème bien précis, mais me suis perdue en route, et finalement je n'ai jamais achevé le texte. Et depuis... plus rien. Plus rien de montrable en tout cas. 

Car j'écris plusieurs choses à la fois, mais... pour moi. Le journal d'auteur dont je vous ai déjà parlé,  des vies imaginaires,  comme vous l'avez sans doute compris,  Et tous les jours,  au moins une heure à écrire en italien, une langue que je ne veux pas oublier.  De ce fait, c'est mon journal.  Comme je vis seule avec petite minouchette et que je ne travaille qu' une vingtaine d'heures par semaine, j'ai du temps à tuer... Écrire, vous l'avez compris,  me permet d'exprimer mes failles, ou de m'exprimer tout court. Ou encore de me défouler. Donc, même quand j'ai un blocage, j'ecris tout cela. Mais cela dure, et comme toujours dans ces cas-là cela m'ennuie.

Bien sûr,  il y a des solutions : faire du sport, se promener , boire un coup quelque part... Mais aussi lire beaucoup. L'idéal étant tout de même de se vider la tête. De toute façon,  une page blanche m'a rarement fait peur. Au pire,  j'écris sur moi, ce qui me passe par la tête. Vous en apprendrez encore de belles... Bref, je sais que tôt ou tard, je pourrai aller au-delà du blocage. Comme pour tout, la difficulté est de s'y mettre vraiment, et pas seulement d'accumuler des intentions et des idées.  "Le premier pas est toujours le plus difficile."

Chez Hema, j'avais trouvé des autocollants "pensée positive", en anglais. A mettre en évidence sur mes cahiers... oui, je trouve là, plein de choses ! Quelquefois,  ça peut tenir à pas grand'chose.., Les compliments de l'entourage comptent aussi... Et l'Amour de ma petite chatte Paix. Ne nous laissons pas perturber, et à bientôt.

Claire M.